Vous avez déjà observé une huître? Elle se referme aussitôt qu’on la touche!

Dans un milieu de travail, il peut être particulièrement difficile de s’exprimer lorsqu’une situation touche des valeurs qui sont profondément ancrées en nous. C’est pourquoi un conflit de valeurs au sein d’un groupe peut faire émerger des sources de difficultés dont un manque de dialogue.

Les valeurs et l’importance du dialogue

Devant un choix d’action difficile où des valeurs importantes peuvent être compromises, le dialogue vise à prendre la décision la plus réfléchie. Plus souvent qu’autrement, le rapport d’une décision par rapport à une autre dépend de la façon de résoudre les conflits de valeurs. D’ailleurs, la qualité du dialogue entre les personnes d’une organisation permettra de mieux justifier la décision en mettant de l’avant les raisons d’accorder la priorité d’une valeur sur une autre. Un dialogue constructif tiendra compte des différences entre les individus par rapport aux valeurs partagées dans l’organisation tout en gardant en tête la nécessité d’avoir un objectif commun. Il est important de garder à l’esprit que les inconforts et l’absence de consensus, même s’ils se produisent, ne signifient pas l’échec d’un dialogue.

Faire émerger un dialogue sain dans une organisation

Si vous êtes un employeur ou un gestionnaire, il est primordial d’éviter les rapports de force et de valoriser les différences entre les employés qui sont présents à votre table de discussion. Que vous soyez d’accords ou non avec ce qui en ressortira, il n’en demeure pas moins qu’un dialogue de groupe permet d’apporter un meilleur éclairage sur une problématique en comprenant mieux ses différents aspects et ses impacts potentiels. Parfois, il faut savoir se remettre en question!

De plus, même si les communications se multiplient sans cesse grâce aux technologies, cela ne veut pas dire que les êtres humains se comprennent mieux… Étant donné que les conflits de valeurs sont souvent à la base des problèmes les plus difficiles à résoudre, il est fort utile de se rappeler que le dialogue sera plus facile en personne.

Finalement, rappelez-vous que lorsque l’on discute de valeurs face à un choix difficile, une idée qui est non dite n’en aura aucune!

Alors, il vous arrive souvent d’être comme une huître? Si oui, pourquoi? Quelles sont vos expériences?

Qu'en pensez-vous? Un commentaire

  • Robert J. dit :

    Bonjour . Votre article est très intéressant et surtout très pertinent . Je suis gestionnaire depuis 10 ans et je trouve qu’il reste bien peu de temps pour le dialogue avec les employés après toutes les tâches administratives qui nous sont de plus en plus imposées . On oublie trop souvent le facteur humain dans les restructurations d’entreprises , les ratios gestionnaires-employés sont souvent trop élevés ajoutant ainsi au problème de manque de temps pour la saine communication . Les entreprises devraient miser davantage sur le dialogue pour trouver des solutions durables aux divers problèmes organisationnels.

    Je vais continuer de vous lire assidument.

    Robert J.

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.